Pour la deuxième fois, MobilierMoss élu meilleur site de commerce en ligne !

20 mai 2021 MobilierMoss a été distingué par la rédaction de Capital dans la catégorie « Ameublement »

Référence depuis plus de 10 ans sur le marché du mobilier design et de l’aménagement intérieur, le Tarnais, Mobilier Moss a développé des collections propres qui suivent les tendances et qui révolutionnent le marché avec une activité e-commerce riche.

  

Parce qu’il s’est d’abord fait connaître par son site internet, l’un des premiers sites E-commerce de meubles (depuis plus de 12 ans, accumulant une véritable expertise dans ce domaine), Mobilier Moss vient d’être reconnu en mars dernier par le premier magazine économique en France, Capital comme « Meilleur site de commerce en ligne 2018 » ! Cette reconnaissance, attribuée par une enquête indépendante et inédite de Statistica, est le fruit d’une série de tests techniques sur 50 critères objectifs, et sur l’étude auprès d’un panel de 3 000 cyber-acheteurs « Cette très belle performance pour une PME castraise montre que l’on arrive à se mêler aux plus gros du marché sans pour autant avoir leur chiffre d’affaires. Dans cette enquête, nous avons été jugés sur notre expertise, notre savoir-faire, nos services et sur notre originalité » estiment les gérants. En France, 12% des ventes de meubles se font maintenant sur internet. Mobilier Moss n’entend pas se reposer sur ses lauriers puisque depuis plus d’un an, la conception d’un nouveau site est au cœur de ses préoccupations.
Ce dernier qui devrait voir le jour dans quelques semaines va notamment utiliser les technologies de dernière génération.

Mobilier Moss partenaire du 30ème Salon du Mariage de Toulouse et Midi-Pyrénée

 

Les 18 & 19 Janvier 2020 à l’espace Diagora le Salon a fêté ses 30 ans !
Le SALON du MARIAGE en France est apparu aux années 1985 a PARIS … et en Midi-Pyrénées à TOULOUSE en 1990 premier salon dans le sud-ouest qui a regroupé 30 exposants toulousains dont certains sont encore exposants à ce jour dans le salon … depuis 30 ANS !

Merci à Ladepeche Grand Sud 2020

Référence depuis plus de 15 ans sur le marché du mobilier design et de l’aménagement intérieur, le Tarnais, Mobilier Moss a développé des collections propres qui suivent les tendances et qui révolutionnent le marché avec une activité e-commerce riche.



Bien sûr que ces périodes répétées de confinement ont perturbé le marché du meuble cette année, mais surfant sur la vente en ligne depuis plusieurs années avec une savante mise en avant de ses produits sur un site e-commerce complet et pratique, Mobilier Moss a mieux tiré que les autres son épingle du jeu. De la conception au stock jusqu’à la livraison, Mobilier Moss est une entreprise structurée et très organisée. Si l’entreprise castraise, installée dans le quartier du Travet, n’a pas pu ouvrir son showroom ces derniers jours, elle a vu ses clients venir retirer leur marchandise sur place. « Nous avons été l’un des premiers en 2006 à vendre du canapé sur internet avec des fournisseurs en France et en Italie. Nous choisissions à l’époque les nouvelles collections de ces derniers avant de décider de nous différencier en créant nous-mêmes nos propres créations » lancent Corine et David Maynadier. Passionné de design, le couple se lance donc dans la conception de gammes de mobiliers modernes avec des collections complètes : table, chaise, bahut, bibliothèque, canapé, lit, fauteuil… en maîtrisant toute leur fabrication. A ce jour, Mobilier Moss ce sont quelques 5 000 références déclinées en couleur et en taille, soit 15 000 produits. Une équipe d’une vingtaine de personnes s’attachent à animer le développement de ces produits, en magasin à Castres et à Barcelone, et sur internet avec un site élu « Meilleur site de commerce en ligne » en 2018, 2019, 2020, 2021 !

Toujours prompte à donner des conseils les plus justes, l’équipe commerciale est joignable toute la journée pour répondre aux questions de ses clients. Gérée « en bon père de famille » par Corine et David Maynadier, l’entreprise continue de cultiver une certaine philosophie où le sérieux n’est pas un vain mot, et de décliner un concept qui a beaucoup été copié et concurrencé, mais qui a toujours su garder une longueur d’avance. Sa clientèle fidèle ne s’y trompe pas depuis plus de 10 ans, et attend notamment et avec impatience le Black Friday de la fin du mois !

Contact : Meubles Moss, Chemin de la Plaine du Travet, 81 100 Castres
Tél. 05 63 75 63 71, www.mobiliermoss.com

Place aux nouvelles tendances 2022-2023

En décoration, la place des tendances est primordiale si l’on veut suivre le marché. Cette année, Corine Maynadier en a distingué plusieurs qu’elle a ensuite décliné dans ses créations. « Le velours, la matière et le côté doré tirent leur épingle du jeu. Il y a aussi les meubles « miroirs » qui sont un vrai savoir-faire chez Meubles Moss avec notamment un grand nombre de créations. La technicité des fabricants et des fournisseurs miroitiers qui travaillent artisanalement, a véritablement évolué » indique-t-elle. Les matières naturelles ne sont pas en reste avec un grand choix de tables racines, de bois flottés et même de bois pétrifiés déclinés en pièces uniques. Il y a encore les tables en marbre et en céramique avec des formes plus modernes et épurées que ce que l’on connaissait auparavant.

Merci à la Dépêche (2015)

Publié le 26/10/2015 à 03:49 , mis à jour à 07:39

Corine et David Maynadier, patrons de l'entreprise Moss de vente et création de meubles contemporains viennent de franchir une nouvelle étape de développement en ouvrant un magasin à Orgeval, en banlieue de Paris.

Ne rien lâcher surtout quand la concurrence est omniprésente et parfois tout près : c'est la devise de Corinne et David Maynadier, patrons de l'entreprise Moss de vente mais aussi de création de meubles contemporains maintenant installée plaine du Travet.

L'originalité de ses produits mais aussi la politique de ses tarifs ont donné à l'entreprise un élan qui ne cesse de se confirmer depuis 2006, date du lancement de cette aventure atypique depuis le sud du Tarn.

«C'est un projet qui nous tenait à cœur depuis un an environ. Il y avait une attente assez forte de nos clients situés au nord de la France et qui voulaient voir la réalité de nos produits. Surtout lorsqu'il s'agit de meubles importants !» explique David Maynadier qui a conduit en particulier ce projet. La recherche d'un grand magasin en banlieue parisienne a pris un peu de temps. Finalement, c'est à Orgeval, près de Saint-Germain en Laye que l'entreprise castraise a trouvé un local libre et adaptable à son activité.

Le magasin qui vient d'ouvrir début octobre compte 800 m2 d'exposition : «On a privilégié bien sûr les gammes de meubles de notre propre création. C'est aussi ce qui fait la différence avec nos concurents.» indique Corinne Maynadier. Plus de la moitié de la gamme est exposée dans le magasin où quatre personnes vont travailler en permanence.L'espace de vente, situé dans une zone commerciale bien placée, a été entièrement refait de A à Z. «C'est un challenge car rien n'est gagné d'avance, indique David Maynadier. Disons que ici à Castres, dans notre show-room, nous avons des visiteurs qui viennent d'Espagne, d'Italie et de France bien sûr pour se rendre compte sur place et souvent confirmer leur commande. Nous pensons qu'en ouvrant ce magasin à Paris, cela va nous apporter aussi une progression.»

Avec une trentaine de salariés et une maison-mère implantée à Castres, Moss franchit ici une étape importante même si l'essentiel de ses ventes se passe sur Internet.

Merci à la Dépêche (2014)

 Publié le 17/06/2014 à 03:47 , mis à jour à 08:15

L'entreprise castraise Moss, qui crée et distribue des meubles design, s'engage pour l'emission «Tous Ensemble». Elle vient de fournir des meubles pour l'amégement d'une maison d'une famille en difficulté dans le Lot.

Il y a quelques semaines à peine, c'est sur M6 que l'on reconnaissait l'entreprise castraise Moss dans le tournage de l'une des émissions télévisée de la série «D&co». Créateur et distributeur de meubles design sur Internet, Moss qui a déménagé sur la plaine du Travet il y a quelques mois, figure parmi les leaders de la vente sur le web en France et c'est à ce titre que l'enseigne est souvent sollicitée. Corine Maynadier, designer et présidente de l'entreprise, avait aussi à cœur d'intervenir sur une émission davantage orientée sur la solidarité : «Nous avons été approchés par l'équipe de Tous Ensemble il y a quelques jours à peine qui tournait une émission dans le Lot. C'est aussi important de s'investir pour un geste humain.» L'émission qui vient en aide à une famille dans le besoin s'est mobilisée ici autour d'un homme qui a perdu son épouse prématurément : «Il a fallu faire très vite, assure Corine Maynadier. L'architecte du projet et l'émission ont choisi les meubles un vendredi et nous les avons livrés sur place le lundi...»

Un geste solidaire toutefois récompensé par une visibilité de la société Moss à l'écran pendant l'émission diffusée le samedi en fin de journée ainsi que sur le site Internet.

Tout comme pour l'émission D&co, ce sont des meubles exclusifs Moss, dessinés par Corine Maynadier, qui ont été choisis : des chaises «Hambourg», un banc Sofiane et une horloge Vinyle.

«D'être ainsi sollicités démontre aussi l'implantation de notre marque sur le marché du web. En 2006, nous avons été les tout premiers à nous lancer sur le meuble design sur Internet. Depuis, nous avons été souvent copiés... Même chose pour notre showroom qui a été le tout premier à ouvrir pour présenter nos meubles au public.» ajoute Corine Maynadier.

La force de Moss vient aussi maintenant de sa capacité à stocker d'importantes quantités et de sa maîtrise de la chaîne commerciale, y compris le service client localisé sur place au Travet. Une réussite qui se voit, même à la télé.

Merci à la Dépêche (2012)

 Publié le 22/11/2012 à 09:51

Six ans après sa création, à Roquecourbe, l'entreprise tarnaise a déménagé à Castres. Signe de forte vitalité et d'ambitions de développement toujours plus grandes.

C'est une jeune entreprise qui ne connaît pas la crise. Créée en 2006, à Roquecourbe, Mobilier Moss, spécialisée dans la vente de mobilier design et contemporain sur internet, compte aujourd'hui vingt-cinq salariés. Et vient de s'installer à Castres, chemin de la plaine du Travet. Sur les lieux d'une ancienne filature de textile. De là à y voir un clin d'œil à l'évolution de l'activité économique tarnaise, il y a un pas. Que David Maynadier, cofondateur et coprésident de Moss, aux côtés de son épouse, Corine, franchit sur le côté : «Cela n'entre pas dans mes réflexions. Même si on peut imaginer qu'en apportant notre activité dans le coin, d'autres commerçants seront attirés. Nous avons déménagé car en termes de logistique, le bâtiment s'y prêtait bien avec ses 12 000m2.» Une démarche inscrite dans de hautes ambitions de développement, venue également confirmer l'ancrage local d'une société qui jouit d'une belle notoriété à l'échelle hexagonale. «On n'imaginait pas déménager ailleurs, on souhaitait rester dans le Tarn. Désormais, on se projette sur une dizaine d'années ici, au moins», précise David. Le déménagement a déjà un effet immédiat : trois embauches sont ouvertes. «D'autres pourraient suivre rapidement, en fonction de l'activité de la showroom», confie même Corine.

Caractéristique de l'univers de la mode, ce nouvel espace de présentation des produits est la seconde vitrine de l'entreprise, après son site internet, traduit en anglais et qui devrait l'être sous peu en castillan. Avec l'ouverture récente de cette showroom, Mobilier Moss avance à contre-sens de l'air (économique) du temps. «Nous n'avons pas de secret, on propose juste des produits de qualité à bon marché. Ce que les gens recherchent, en somme», affirme David.

Fort ancrage local malgré, une notoriété hexagonale

La potion magique de cette remarquable vitalité économique reste précieusement gardée. «Nous sommes à la pointe du design, mais on travaille plutôt sur le volume, sans réaliser de grosses marges, ajoute Corine. Les prix sont étudiés au plus juste, on n'a pas exactement le profil d'un magasin classique.»

Les chiffres plaident en tout cas pour la gestion du couple Maynadier. Jugez plutôt : entre les fauteuils, canapés, tables et toutes sortes d'objets de mobilier, Moss affiche «5000 références, dont 90 % des articles en stock», détaille David. La société a d'ailleurs conservé un local de stockage de 17 000m2 à Roquecourbe. Ce qui lui assure une grande réactivité côté livraisons. «On livre nous-mêmes dans tout le Sud-Ouest et jusque sur la Côte d'Azur, informe Corine. Mais on n'ira pas plus loin dans ce domaine-là.» C'est bien le seul.

Merci à la Dépêche (2010)

Publié le 18/05/2010 à 03:52

Dans les entrepôts et les bureaux de l'ancienne usine de textile « Goût », une autre activité a vu le jour depuis quelques années déjà. C'est madame Maynadier, la gérante de l'entreprise, originaire de la région qui a installé sa société de vente de mobilier design et contemporain à prix d'usine dans la commune.

Le début de l'aventure a commencé en 2006 dans 16 m2. Aujourd'hui le site s'est agrandi et couvre actuellement plus de 900 m2. Spécialisé dans la vente en ligne en France métropolitaine, Belgique, Luxembourg, et Espagne, l'usine locale est devenue la plateforme de la marque.

« Avec le boom des ventes sur internet, l'entreprise a connu depuis quelques temps, une croissance explosive, explique Carole Fontana, l'assistante de direction. Un développement très rapide grâce à un beau travail de construction en amont, très vivace et très dynamique ».

L'entreprise a crée ainsi 18 emplois pour un personnel local qui forme « une bonne équipe bien solide » rajoute Carole.

La société, ne compte pas en rester là et mise sur son développement et sur les nouvelles habitudes des consommateurs en matière d'achat pour se projeter en avant et lancer sa propre ligne de mobilier. Pour cela, les dirigeants sont à l'affut de toutes propositions ou de candidatures de jeunes designers industriels. Et ainsi se démarquer de la concurrence, c'est l'objectif à atteindre de la société pour les années à venir.

Connu hors frontière par la toile et visité par une clientèle venus de tous horizons mais pas forcément par des visiteurs de proximité, un showroom en jargon commercial(magasin ou hall d'exposition) est ouvert du lundi au samedi de 9H à 12H et de 14H à 19H avec plus de 1000 références d'équipements de la maison. Meubles Moss, impasse du Pontet.

Roquecourbe, derrière la pharmacie, suivre le parcours fléché.

www.mobiliermoss.com

Merci Deco.fr


Le terme « gigogne », qui qualifie des objets de mobilier s'emboîtant les uns dans les autres, remonterait au personnage de la Mère Gigogne, connu depuis 1602 dans les théâtres de marionnettes français. Cette dame, très grande et très forte, était toujours présentée accompagnée d'une flopée d'enfants sortant de sous ses jupons. Par analogie, le terme est d'abord passé aux poupées russes en bois, puis aux objets de mobilier, notamment les tables. Le nom propre « Gigogne » pourrait lui-même tirer son origine du latin « gigas », grand, énorme, par allusion à la taille très respectable de la fameuse marionnette. Les tables gigognes en verre teinté Spécialiste des meubles en verre, la société Quidnimis (www.quidnimis.com) propose sur son site un ensemble en verre courbé « Curvi » (614 € les trois tables en verre laqué), aux coloris rouge, orange et noir à combiner. Chez Moss (www.meublesmoss.com), les tables gigognes en verre noir et transparent jouent les contrastes : modèle « Soho », 199 € les deux. Les tables gigognes transparentes Pour les amateurs de lignes épurées, Artisan's propose une série de trois tables en verre transparent modelé vendue au prix de 399 € sur le site Le Pelican (www.lepelican.fr) Aériennes et légères, les tables gigognes en plexiglas ou en acrylique combinent design et sécurité : ensemble « Alti » de la Camif (249 € les trois tables, la Camif est désormais en liquidation judiciaire) ou « City Plexi » de Marais (518 € le set de deux tables) sur Delamaison.fr. Les tables gigognes en bois de style Pop Largement inspiré des lignes seventies, l'ensemble Handy d'Alinéa mixe une table basse couleur wengé et ses deux cubes gigognes (rangement ou tabourets) laqués rouge (175 €). Dans le même esprit, la ligne Push, chez Fly (table basse et tabourets, quatre coloris à mixer, à partir de 129 €). Les cubes gigognes Gain de place maximal, avec ces tables basses ou bouts de canapé qui jouent les poupées russes, comme les cubes gigognes en bouleau de La Redoute (99 € les quatre), aux lignes simples, dans un style scandinave.
Auteur:  Julie Coste
Date de publication: le 27 août 2008